En savoir plus : Les dernières actualités

Ma source à propos de En savoir plus

faire l’aquisition une maison n’est pas un acte anodin, c’est un investissement important sur lequel on s’engage pour de multiples années. Aussi vaut-il mieux sécuriser son choix et consacrer un peu de temps à certaines vérifications, et pas seulement architecturales ou techniques. il y a en moyenne 30 points à contrôler avant l’achat. Voyons lesquels. Secundo, il est prudent de savoir exactement ce qui est à faire connaitre. A commencer par la zone de terrain dont il faut connaître la délimitation exacte et l’assujettissement éventuel à des servitudes actives ou passives. Si la maison est en lotissement, il convient de vérifier si celui-ci représente une copropriété et si le possesseur est au paiement de charges de copropriété. enfin, il est avantageux de se renseigner sur le montant de la taxe foncière, et de vérifier la véracité éventuelle de sinistres ou de procédures judiciaires rattachées à la maison.

Ce critère est souvent négligé or il est très important. Vous voyez vous vivre dans ce quartier ? Quelle est l’accessibilité du bien ? ( thèmes routiers à proximité ou pas ). Quels sont les services de proximité disponibles ? ( magasins, lycées, transports en commun, services, … ). Quel est le degré auditive de la nature ? ( avions, trafic intense, … ). N’hésitez pas à vous renseigner auprès des habitants de proximité. Vérifiez aussi quels sont les outils publics disponibles ( électricité, eau, télédistribution, téléphone, égoûts, gaz, etc. ). Promenez-vous dans les environs immédiats de la maison, et ce, à différents instants de la journée et de la semaine. Vous repèrerez ainsi ce qui vous plaît et déplaît. Passez chaque pièce en revue. observez le sol : quel revêtement ? Qu’y a-t-il dessous et dans quel état est-ce ? Contrôlez les plafonds et les murs ( tâches d’humidité ? ). La salle de bain et la cuisine sont-elles exploitables ou doivent-elles être remplacées ? Dans quel état sont les portes intérieures ? Et l’escalier ? Détectez-vous des signes d’humidité ? ( papier peint qui se décolle, tâches grises, condensation sur fenêtres ). La superficie totale et l’agencement général vous conviennent-ils ?

Une attention spécifique à l’état des bardeaux pourra vous donner une indication sur ce point. existe-t-il des bardeaux manquants ? Certains sont-ils abîmés ? Si beaucoup de correctifs doivent être faites, il faudra prévoir de remplacer la toiture. Toujours concernant l’état des bardeaux, sachez que si ces derniers sont ondulés ou que leurs rebords sont relevés, cela peut indiquer la présence d’une aération déficiente dans l’entretoit. Qu’en est-il des soffites ? Ces dernières doivent être présentes en un nombre suffisant pour assurer que le toit soit correctement ventilée. D’ailleurs, la présence d’une bouche d’évacuation est elle aussi obligatoire afin de permettre au vent entrant par les soffites d’être expulsé de le toit. Les fuites ou les taches d’humidité près de la cheminée sont, quant à eux, des arguments que cette dernière devra soit être réparée ou remplacée dans le pire des cas. Il se peut qu’une infiltration hydrolique se soit produite à cause du manque d’étanchéité du solin autour de sa base.

Lorsque vous visitez pour la première fois une maison, vous êtes séduit directement par l’aspect général du logement. Vous ressentez le donc un coup de foudre pour une maison ou . Un conseil : Avant de vous précipiter pour marquer la promesse de vente, questionnez à découvrir plusieurs fois le logement avec de proches ( amis et famille ) mais aussi à différentes heures de la journée. Pourquoi ? Car si vous visitez le logement uniquement le nuit, vous ne pourrez pas apprécier les promesses de lumière annoncées par l’agent immobilier. par ailleurs, si vous visitez la maison uniquement la journée, peut être n’entendrez vous pas de potentielles méfaits sonores ? par ailleurs, demandez à consulter le diagnostique de résultat optimal énergétique ( DPE ) avant obtenir le logement. cependant, une fois l’acte d’achat signé chez le notaire, vous pouvez découvrir la présence d’une colonne enterrée appartenant au voisin ou encore l’existence d’un portail donnant sur la parcelle d’à côté… Un conseil : Récupérez tous les documents justifiant ces prestations, après la ristourne des clés.

Si le logement est particulièrement ancien, c’est possible que certains travaux soient nécessaires. Cependant, ne prenez pas la fuite ! En effet, il existe aujourd’hui différentes assistances ( MaPrimeRénov’, la Prime Énergie… ) pour vous permettre de financer tout ou partie de travaux d’amélioration de votre habitation. Voici quelques exemples des travaux visés par ces aides : Le propriétaire est la personne qui connaît le mieux sa maison. Pour vérifier si celle ci se rapporte réellement à ses desirs et si elle est en état satisfaisant, un acheteur ne doit surtout pas hésiter à lui poser certaines questions. Plusieurs réponses sont à présent à-même de se déplacer dans l’annonce, mais on n’est jamais trop prudent, notamment de parler de l’intégrité de la structure. Que ce soit lors d’une première conversation téléphonique ou pendant la visite de la propriété, il est decisif de approuver ces informations afin d’effectuer une transaction en bonne connaissance de cause. Ne soyez pas gêné de poser ces interogations. Elles vous aideront à prendre votre décision, mais aussi à éviter les surprises désagréables. Quant aux propriétaires, il est recommandé d’être bien préparés et d’avoir les réponses en main !

Ma source à propos de En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.